Amish ou Prof. Raoult ?

14.09.2022 |

Lors d’une de mes dernières visites à ma librairie favorite à Paris, je suis tombé sur un bouquin récent publié par les Éditions d’En Bas de Lausanne.

Le titre « Pourquoi ne faisons-nous rien pendant que la maison brûle ? fait non seulement référence à un discours du Présidant Chirac, mais pose une question qui me préoccupe également tout particulièrement. Les auteurs, Lydia et Claude Bourguignon, sont un couple de scientifiques français spécialistes de la biologie des sols. L’introduction met l’eau à la bouche : « Nous essayerons d’expliquer pourquoi l’humanité ne fait rien pour arrêter le krach écologique. » (p. 10).  Ce livre est divisé en deux parties, la première sur le diagnostic, la seconde sur les facteurs explicatifs.

D’abord – ce qui n’est pas trop étonnant – les auteurs brisent une lance en faveur de l’étude des sols : « On estime que l’on connaît moins de 10% des organismes vivants du sol et nous ne connaissons presque rien sur leur écologie. » (p. 16). Rapidement se fait jour une critique de l’agriculture, qu’il faudrait plutôt appeler « pétroculture ». Cette approche ne surprend pas, mais on observe progressivement un glissement : « En saturant les médias avec le problème du réchauffement climatique on détourne les gens de problèmes bien plus graves pour leur santé comme la pollution de l’eau qu’ils boivent et la destruction des sols qui les nourrissent. «  (p. 28).  De nouvelles informations sont susceptibles de nous convaincre : « ..une étude semble indiquer une baisse régulière du QI depuis 1990 », ou « Nous avalons chaque semaine une quantité de plastique équivalente à une carte bancaire  (p. 49).

Avec ces éléments, on s’éloigne de l’approche « Amish » pour devenir franchement « complotiste », comme l’indique ce passage sur la pandémie :

« La crise du Covid-19 est une caricature de la destruction du système de santé imposé par les lobbies pharmaceutiques. Ceux-ci ont provoqué une peur injustifiée d’une maladie dont la mortalité n’était que de 0.036% pour imposer, par des méthodes antidémocratiques, un soi-disant vaccin inefficace qui a engendré une explosion des contaminations dans les populations vaccinées. » (p 53).

Malheureusement, la deuxième partie ne se distancie pas de cette approche complotiste et nous laisse clairement sur notre faim. Je reprends en les simplifiant les dix raisons qui expliqueraient notre immobilisme : 1) Mythe du progrès, 2) l’explosion démographique, 3) L’industrialisation de l’agriculture, 4) La corruption à tous les étages, 5) Le capitalisme mondialisé, 6) L’impuissance des politiques, 7) L’obsolescence programmée, 8) « Privés de spiritualité nous ne lisons plus les poètes », 9) « Nous n’écoutons plus les sages ni les leçons de l’histoire », 10) « Les hommes sont fous ».

La quatrième raison est particulièrement édifiante. En effet, les auteurs donnent comme exemple de corruption l’interdiction de la vente de l’hydroxychloroquine du Prof. Raoult. Ils citent également une « fake new » qui les aurait fait apparaître comme proches du Front national et qui aurait abouti à leur boycottage par le ministre socialiste de l’agriculture de l’époque….

En conclusion, la question que beaucoup se posent reste sans réponse. Cet ouvrage suscite pour moi une autre interrogation : Si le canton de Vaud et la Confédération soutiennent financièrement les éditions d’En Bas, pourquoi la commune du Locle, dans le canton de Neuchâtel, apparaît comme un des sponsors de cet ouvrage complotiste ???

Postscriptum : Interrogée, la Ville du Locle indique qu’elle n’était pas au courant de cette publication et qu’elle n’a rien entrepris dans la mesure où l’ouvrage se trouvait déjà dans les librairies ; elle n’a pas soutenu financièrement cet ouvrage avant sa parution. Le couple Bourguignon habite Le Locle depuis quelques années, ce qui expliquerait le lien fait par l’éditeur.

L&C Bourguignon, Pourquoi ?
L&C Bourguignon, Pourquoi ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *