Le WWF (‘World Wide Fund for Nature’) vient de publier un nouveau rapport sur la base duquel cette ONG somme la Banque nationale suisse et la FINMA (l’autorité de surveillance des marchés financiers) d’agir contre la perte de biodiversité. Pour le WWF, les autorités doivent opérer pour la biodiversité de la même manière que pour la politique climatique. Comme la biodiversité est difficile – voire impossible – à mesurer, l’ONG se simplifie la vie en renversant le fardeau de la preuve : ce sera aux banques centrales de prouver que les activités du secteur financier ne sont pas dangereuses pour la biodiversité. Je reviendrai prochainement plus en détail sur ce nouveau rapport agrémenté comme d’habitude de magnifiques photos.

Banque Nationale Suisse
Fronton de la Banque Nationale Suisse