Initiatives sur les pesticides : que voter ?

19.04.2021 |

Le 13 juin prochain le Peuple suisse aura à se prononcer sur deux initiatives populaires fédérales qui veulent protéger notre environnement, la première ‘Pour une eau potable propre et une alimentation saine – Pas de subventions pour l’utilisation de pesticides et l’utilisation d’antibiotiques à titre prophylactique’ et la seconde ‘Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse’. Ces deux initiatives rassemblent contre elles les milieux agricoles ainsi que les partis politiques de droite et du centre.

Est-ce suffisant pour les soutenir les yeux fermés ? Ma réaction normale est de me faire mon opinion personnelle en étudiant les différentes positions. Pour ces deux initiatives il me faut reconnaître que le thème est éminemment complexe. J’ai trouvé de très intéressantes informations dans l’article de l’ancien conseiller national René Longet publié il y a quelques jours dans Domaine Public. René Longet a choisi de soutenir ces deux initiatives en soulignant notamment les manœuvres du Lobby paysan qui s’est arrangé pour renvoyer aux Calendes grecques la révision de la politique agricole fédérale.

Si on distingue les deux textes, on s’aperçoit que l’initiative contre les pesticides semble recueillir des soutiens plus larges. Ce texte proposé à l’origine par des écologistes neuchâtelois est soutenu au niveau des organisations paysannes par demeter, par l’association des petits paysans, par celle pour une agriculture du futur ainsi que par la nettement plus représentative Bio Suisse.

Par contre les délégués de Bio Suisse ont finalement refusé de soutenir l’initiative ‘eau propre’, ce qui n’a pas manqué de susciter des interrogations comme l’a documenté la Radio suisse romande. Bio Suisse relève notamment que l’initiative « se focalise sur la seule production agricole sans impliquer en même temps les importations et la consommation. »

De mon côté je continuerai de me gratter la tête en attendant de trouver de nouveaux arguments….

abeilles
abeilles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *